Institut Universitaire

Maïmonide - Averroès - Thomas d'Aquin

Maïmonide, Averroès et Thomas d'Aquin

fév/17

28

Ouvrages

Les Rencontres de Maïmonide-Averroès-Thomas d'Aquin

Lundi 27 mars 2017 - 20h - Salle Don Profiat - Institut - Entrée libre

"Maïmonide, Averroès et Thomas d'Aquin"

par Philippe BOBICHON, Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, CNRS.

« Né à Cordoue... en 1126, mort à Marrakech en 1198, Averroès (Ibn Rushd) a laissé une œuvre capitale dans tous les domaines du savoir (philosophie, théologie, droit, médecine, mathématiques et astronomie). Également né dans la Cordoue musulmane, quelques années après Averroès (1138) et mort à Fostat (Égypte), six ans après ce dernier (1204), Maïmonide excella, lui aussi, dans divers domaines (médecine, droit, philosophie et théologie). Bien que limitée à la philosophie et à la théologie, l’œuvre de Thomas d’Aquin, né en Italie du sud en 1224/25 et mort dans le Latium, en 1274 n’en est pas moins considérable. Les deux premiers ne se sont probablement jamais rencontrés, mais Maïmonide connaissait certains écrits d’Averroès, dont il recommande la lecture et l’on sait que Thomas d’Aquin, pour sa part, désignait Maïmonide comme « l'Aigle de la Synagogue ». Bien au-delà de leurs communautés respectives, ces trois grandes figures ont profondément marqué et agité la pensée médiévale (en particulier pour la question des rapports entre foi et raison), au point d’avoir souvent été réunies, comparées, et confrontées par l’analyse de leur œuvre ou l’évocation de rencontres fictives. Nous nous intéresserons plus particulièrement ici à l’image de l’islam, du judaïsme et du christianisme, et de leurs rapports, qui se dessine, parfois, au sein de leurs écrits ».

Philippe BOBICHON (Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, CNRS) est spécialiste de sciences religieuses (en particulier, mais pas exclusivement, des rapports entre judaïsme et christianisme, du IIe au XVIIe siècle) et de manuscrits hébreux médiévaux. Il a publié de nombreux ouvrages et articles sur ces questions, notamment : une édition critique avec introduction, traduction et commentaires, du Dialogue avec Tryphon de Justin Martyr : IIe siècle (Fribourg, 2003) ; une traduction partielle commentée du Sefer ha-‘Iqqarim de Yosef Albo : Espagne, XVe siècle (Madrid, CSIC, 2015) ; l’édition commentée de florilèges polémiques composés en Ashkenaz, au XIIIe siècle (Bibliothèque de l’EPHE, Brepols, 2016) ; deux volumes sur les manuscrits de Théologie et de Philosophie du fonds hébreu de la Bibliothèque nationale de France (Brepols, 2008 et 2015). Il dirige deux programmes scientifiques respectivement consacrés à ces domaines de spécialité : Les littératures de controverse religieuse, autour de la Méditerranée, de l’Antiquité à la fin du Moyen Âge (Labex Resmed, Paris, 2012-) ; Manuscrits en caractères hébreux conservés dans les bibliothèques publiques de France (IRHT-BNF, Brepols, 2005).