Institut Universitaire

Maïmonide - Averroès - Thomas d'Aquin

Les écrivains français et l’antisémitisme

avr/17

03

Saint-Cheron

Les Conférences des Tibbonides

Mercredi 19 avril 2017 - 20h - Salle Don Profiat - Institut - Entrée libre

"Les écrivains français et l’antisémitisme"

par Michaël de SAINT-CHÉRON​, Haut fonctionnaire au Ministère de la Culture et écrivain.

« Terre d’accueil et des droits de l’homme qui a su s’enflammer pour défendre un capitaine Dreyfus injustement accusé, la France est aussi malheureusement celle qui a favorisé l’antisémitisme à travers le régime de Vichy, les propos de Céline ou de Maurras, les jugements problématiques sur Israël. Et comment ne pas penser aux récents attentats qui ont endeuillé notre pays ? Pourtant, depuis plus d’un siècle, toute une tradition littéraire française venue souvent du catholicisme, a pris cette question à bras le corps, pour mieux s’élever contre la tentation antisémite, justement. C’est cette tradition que nous fait découvrir Michaël de SAINT-CHÉRON à travers cette passionnante histoire intellectuelle, de Zola à Péguy, de Bloy à Claudel, jusqu’à Malraux et Semprun. « Parce qu’il est urgent de dire, écrit l’auteur, de rappeler aux Français ce pacte entre tant de nos plus augustes écrivains du siècle passé et le destin juif... À cette poésie juive – qui nous vient des Hébreux, sans doute aussi des Égyptiens, puis des Judéens, des Samaritains, des Juifs de l’exil depuis Babylone – et à cette histoire d’Israël à travers les âges, ces auteurs non-juifs ont transmis au siècle du plus grand malheur un message auquel ils ont redonné une nouvelle universalité ».

Michaël de SAINT-CHÉRON, Les écrivains français face à l’antisémitisme. De Bloy à Semprun, éditions Salvator, 2015. 

Haut fonctionnaire au ministère de la Culture, interlocuteur d’André Malraux, d’Elie Wiesel, d’Emmanuel Lévinas et de Paul Ricoeur, Michaël de SAINT-CHERON, auteur d’une trentaine d’essais, fut aussi l’ami et le confident de Geneviève de Gaulle Anthonioz avec laquelle il écrivit un livre d’entretiens (publié en 1998 aux éditions Dervy) qu’il complète aux éditions Grasset en 2015, actualisé et augmenté d’un bref essai : La Traversée du Bien.