Institut Universitaire

Maïmonide - Averroès - Thomas d'Aquin

La Zaouïa au Maghreb. Entre le religieux et le tourisme rituel

nov/17

02

Z

Les Rencontres de Maïmonide-Averroès-Thomas d'Aquin

Lundi 13 novembre 2017 - 18h30 - Salle Don Profiat - Entrée libre

"La Zaouïa au Maghreb. Entre le religieux et le tourisme rituel"

par Jean RIEUCAU, professeur de géographie à l’Université de Lyon 2.

« La zaouïa, au Maghreb, constitue un lieu de culte partagé, parfois syncrétique entre paganisme, islam et tourisme religieux. La question de la sauvegarde de ce petit patrimoine architectural, traditionnel, diachronique, souvent d’origine berbère, se pose différemment selon les pays. Le mausolée, surmonté d’un dôme, abrite le tombeau d’une personne collectivement vénérée ou saint (sidi). Attaché à ce sanctuaire, le marabout, descendant d’un saint soufi ou d’un sage, doté ou non de pouvoirs spirituels, contribue à perpétuer une religion populaire ou culte des saints. La zaouïa s’organise en un petit complexe religieux et social, associant le mausolée du saint, un patio, une salle de prière, une pièce pour l’étude, une bibliothèque, des hébergements, un réfectoire. A travers les siècles, le culte des morts enveloppe le sanctuaire de phénomènes mystérieux et irrationnels (génies, miracles). En Afrique du Nord, certaines zaouïas (Maroc) drainent chaque année des milliers de visiteurs et de fidèles. En Tunisie, cultes et pèlerinages attachés à ces lieux sacrés font à nouveau débat, divisent les esprits, dans la société contemporaine secouée par le printemps arabe tunisien ou « révolution du jasmin ». Les usages de la zaouïa Sidi El Kantaoui, établie dans la zone touristique d’El Kantaoui, au nord de la ville de Sousse, importante destination touristique, associent recueillement, méditation, hommage au saint et convivialité (hébergement, repas) en relation avec la fréquentation récréative de la station touristique voisine. »

Jean RIEUCAU et Mohamed SOUISSI, La Zaouïa au Maghreb. Entre le religieux et le tourisme rituel, éditions L'Harmattan, 2016.

Jean RIEUCAU est professeur de géographie à l’Université de Lyon, Lyon 2, membre de l’UMR 5600 « Environnement, Ville, Société » et directeur du Master 2 « Tourismes, Loisirs, Patrimoines ». Il enseigne le géographie du tourisme et la géographie culturelle. L’auteur mène des recherches sur les interrelations entre le fait touristique et les sociétés locales (Afrique centrale, orientale, Maghreb, bassin méditerranéen). En Afrique de l’Est, l’auteur travaille sur la contribution du tourisme mémoriel et patrimonial dans la construction des identités nationales. Au Maghreb, il conduit des études dur les lieux culturels complexes et partagés entre des symboliques, des représentations, des appropriations différenciées.