Institut Universitaire

Maïmonide - Averroès - Thomas d'Aquin

Georges Duby, tel que nous l’avons connu

avr/18

04

Les Rencontres de Maïmonide-Averroès-Thomas d'Aquin

Lundi 9 avril 2018 - 18h30 - Salle Pétrarque - Entrée libre

"Georges Duby (1919-1996), tel que nous l’avons connu"

par Daniel LE BLEVEC, professeur émérite d’Histoire médiévale à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 et Danièle IANCU-AGOU, directeur de recherche émérite au CNRS.

« Georges Duby, médiéviste de renommée internationale, professeur au Collège de France, académicien célèbre, premier président du Conseil de Surveillance de la Sept, est l’auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages d’érudition ou de vulgarisation, dont chacun a fait date lors de sa parution. Au-delà de son audience nationale et internationale, au-delà même des « récupérations » dont son œuvre a été (et est encore) l’objet, l’engagement scientifique et pédagogique qui fut le sien pendant son professorat à Aix-en-Provence, entre 1951 et 1970, est sans doute moins connu. Enseignant hors pair, directeur de recherche apprécié, animateur d’un séminaire dont la renommée dépassa très vite les limites de la Provence aixoise, Georges Duby fut l’une des chevilles ouvrières de ce qu’avec le recul du temps il est coutume d’appeler aujourd’hui l’« École historique d’Aix ». Visionnaire, il le fut aussi, sachant encourager des travaux dans des domaines dont il n’était nullement spécialiste, mais dont il avait compris l’intérêt et la nécessité pour la connaissance du Moyen Âge, comme l’archéologie ou les recherches sur le judaïsme. Parmi les élèves qu’il forma et encadra à Aix-en-Provence et dont les champs d’investigation vont de l’Italie à l’Espagne, en passant bien sûr par la Provence et le Languedoc, deux d’entre eux diront comment ils ont reçu l’influence de ce maître incomparable et la dette qu’ils estiment avoir encore aujourd’hui envers lui. »

Danièle IANCU-AGOU est directeur de recherche émérite au CNRS (LEM, UMR 8584). Elève de Georges Duby dès 1967, elle a soutenu sa thèse d’Etat sous sa direction en juillet 1995 et publié en 2001 : Juifs et néophytes en Provence. L’exemple d’Aix à travers le destin de Régine Abram de Draguignan (1569-1525), Préface de Georges Duby, Postface de Gérard Nahon, Paris-Louvain (éd. Peeters), 689 pages. Grand Prix Historique de Provence 2002 et Prix de l’Académie des Sciences, Agriculture, Arts et Belles Lettres d’Aix-en-Provence 2002. La médiéviste est l’auteur, entre autres nombreux travaux de: Régine-Catherine et Bonet de Lattes. Biographie croisée. 1460-1530. Draguignan/Aix-en-Provence/Rome, Les Editions du Cerf, 2017, 356 pages.

Daniel LE BLEVEC est professeur émérite d’Histoire médiévale à l’UPV, Montpellier. Elève de Georges Duby, il a soutenu sa thèse d’Etat sous sa direction en décembre 1994 et publié en 2000 : La part du pauvre. L’assistance dans les pays du Bas-Rhône (XIIe-milieu du XVe siècle), 2 vol., Rome, coll. de l’Ecole Française de Rome 265, avec une Préface de Georges Duby, 960 pages. Premier prix Gobert 2001 de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres. L’universitaire est l’auteur, entre autres nombreux travaux de : L’Université de médecine de Montpellier et son rayonnement (XIIIe-XVe siècles), sous la direction de D. Le Blévec, Turnhout, éd. Brepols, 2004, 357 pages.

En collaboration avec le CNRS-LEM, UMR 8584 et l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.